Catégories
Uncategorized

Comment gagner au baccarat au casino ?

Il n’est pas nécessaire d’être riche pour jouer au baccarat et vous n’avez certainement pas besoin de porter un smoking ou une robe de soirée lorsque vous jouez. Le baccarat est sorti des tables de jeu à la mode pour entrer dans le casino proprement dit.

Vous pouvez jouer pour des sommes très raisonnables dans les casinos en ligne et si vous allez dans un casino terrestre, vous avez généralement le choix entre quelques tables de mini-baccarat. Vous n’aurez jamais besoin de regarder avec nostalgie tous ces gens riches qui jouent, eh bien, riches.

C’est pour cela que black-jack-casino.fr vous propose son guide comment gagner au baccarat au casino ? Cependant, vous devez apprendre à prononcer correctement le nom du jeu, sinon vous serez banni à jamais dans un endroit où vous ne voulez pas disparaître.

Le jeu ne se prononce pas “back-a-rat”. Non, il se prononce “bah-cah-rah”. Si vous l’appelez “back-a-rat”, vous ne devez jouer ce jeu que dans les ruelles de Paris où tout le monde se trompe de toute façon.

Ne jamais faire le pari de la Cravate

Deux des trois paris du baccarat ont des bords de maison très bas, ces trois paris étant Banquier, Joueur et Égalité. Le banquier arrive avec une marge de 1,06 %. Le joueur a une marge de 1,24 %. Vous vous attendez à perdre 1,06 unité pour chaque 100 unités misées sur le banquier et 1,24 unité pour chaque 100 unités misées sur le joueur.

Ce sont là des avantages considérables dans le domaine des casinos.

Et maintenant, le pari pourri, la cravate. Ce pari arrive (retenez votre souffle mesdames et messieurs) avec une marge d’environ 14,4 %. Oui, je ne plaisante pas, 14,4 %, c’est énorme. Aïe ! Cela signifie que vous perdez 14,4 unités pour chaque 100 unités misées.

Ce pari est un gaspillage total d’argent et ne devrait être joué que par des personnes jouant au “back-a-rat” dans les ruelles.

Le banquier est clairement le meilleur pari

Vous venez à la table de baccarat en direct et vous allez faire votre premier pari. Ce pari devrait être sur le banquier. Le banquier gagnera un peu plus de 50 % du temps. Afin de ne pas donner au joueur un avantage sur ce pari, une commission de 5 % est prélevée sur chaque victoire. Vous pouvez tout aussi bien choisir le banquier.

Continuez avec le banquier jusqu’à ce qu’il perde !

Nous cherchons à capitaliser sur les stries et le pari qui aura la (légèrement) meilleure chance d’une strie sera le banquier. Si vous constatez que le banquier a une série de coups de poker dès votre premier pari, continuez à le parier.

Gardez toutefois à l’esprit que le fait qu’une série de paris ait eu lieu ne signifie pas qu’elle continuera à avoir lieu (c’est-à-dire que vous ne devez pas être trop agressif dans le montant de vos paris). Chaque fois que vous pariez, vous vous retrouvez toujours face à une marge de la maison et vous ne pouvez pas vous en sortir.

Attendez une décision suite à la perte du banquier

Vous avez donc finalement perdu sur le pari du banquier. Le joueur gagne. Ne vous lancez pas dans un autre pari. Attendez la prochaine décision. Quelle que soit cette décision, c’est ce que vous pariez. Gardez à l’esprit que si l’égalité est la décision, ni le banquier ni le joueur ne perdent. (C’est pourquoi on appelle cela une égalité).

Le mini-baccart peut être hyper-dangereux

La version traditionnelle (c’est-à-dire la salle à roulette) du baccarat, où les joueurs distribuent effectivement les cartes, est un jeu de loisir ; vous pouvez jouer 40 décisions par heure. Mais le baccarat est un véritable casse-tête. Cette mouche est la version mini-baccarat du jeu.

Il existe deux différences majeures entre le baccarat traditionnel et le mini-baccarat. La première, évidente, est que c’est le donneur qui distribue le jeu, et non les joueurs. La seconde est le fait que le jeu est rapide, comme dans fast, car certains croupiers obtiennent entre 150 et 200 décisions ! Oui, c’est rapide.

Oui, les mises minimales sur les tables sont généralement inférieures à celles du jeu traditionnel, mais 200 décisions, même avec des marges de 1,06 et 1,24 maison, peuvent être dévastatrices si les choses vont contre vous.

Si vous comptez jouer au mini-baccarat, vous devez utiliser un système de paris réservé aux banquiers. C’est bien cela. Vous pariez avec le banquier jusqu’à ce qu’il perde. Ensuite, vous attendez que le joueur perde et vous recommencez à parier sur le banquier. Cela réduira théoriquement de moitié (plus ou moins) le nombre de décisions auxquelles vous devrez faire face. Cela réduira aussi théoriquement de moitié (plus ou moins) votre espérance de perte.

Les paris à égalité ne comptent pas

Dans ce style de jeu recommandé, tous les paris sur la cravate sont invisibles — ils ne comptent pas, ils sont simplement une pause dans l’action. Si la séquence se déroule comme suit : banquier, banquier, égalité, vous traitez l’égalité comme si elle ne s’était pas produite. Vous continuez donc à miser sur Banker.

Faites monter le pari du joueur jusqu’à ce qu’il perde

Je vais vous lancer une balle courbe. Lorsque le joueur perd contre le banquier, vous n’attendez pas la prochaine décision. Vous allez immédiatement sauter sur le banquier. C’est vrai, quand le banquier gagne, vous le pariez immédiatement.

Maintenant, si le banquier perd, suivez le numéro 4 ! Nous sommes toujours à la recherche de traînées de banquiers.

La gestion de l’argent est essentielle au baccarat

En fait, vous pariez à pile ou face lorsque vous jouez au baccarat. Cela en fait un jeu serré. Cependant, même avec des pièces de monnaie, vous pouvez connaître des séries de désastre pour le meilleur ou pour le pire. Le bien est le bien, mais la maladie ne l’est pas.

Si vous pariez, disons, 10 unités par décision, donnez-vous 200 unités comme réserve pour votre session et si vous perdez, faites une pause. Et par pause, je ne veux pas dire que vous devriez bâiller, vous étirer et recommencer à jouer. Levez-vous et sortez. Faites une promenade. Les gens regardent. Faites une sieste. Accordez-vous un temps suffisant avant de recommencer à jouer.

Si vous avez gagné un montant décent mais que vous ne voulez pas abandonner tout de suite, bien que vous vouliez quitter la session avec un gagnant (ouf, c’était long), alors divisez votre gain en deux et utilisez-le uniquement pour continuer à jouer. Si vous perdez, vous prenez le reste de votre gain et faites une pause. Le baccarat est un jeu amusant. Si vous avez une table conviviale, vous pouvez aussi vous retrouver entre amis.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *